Gouvernance et souveraineté de la donnée, un enjeu stratégique en Bourgogne-Franche-Comté

Le sort de nos données personnelles est devenu une préoccupation quotidienne. La donnée, ressource essentielle dans les organisations et les entreprises est produite et collectée de manière massive dans nos activités. Au cœur du développement numérique de notre société, les données posent des enjeux organisationnels, juridiques, économiques et éthiques.

Des mesures fortes destinées à tous les citoyens ont été mises en place pour protéger leurs données personnelles (RGPD) et leurs donner accès aux informations publiques (Open Data).

Si ce contexte réglementaire paraît contraignant, il est en réalité une véritable opportunité pour conduire le développement numérique de nos territoires, transformer et refondre nos organisations.

Organiser, maîtriser, ouvrir et valoriser la donnée est fondamental pour l’amélioration des services rendus aux habitants comme aux entreprises, pour créer des services innovants ou plus efficients, mettre en place des actions en faveur du développement durable ou renforcer l’attractivité des territoires.

Toutefois, les données produites dans de nombreuses structures publiques et privées sont souvent non structurées, hétérogènes, peu fiables et difficilement accessibles.

Dans la conduite des compétences de la Région, s’appuyer sur les données permettrait de :

  • Renforcer le pilotage des politiques publiques et des dispositifs régionaux ;

  • Rendre plus efficace et plus simple le travail quotidien des agents publics ;

  • Améliorer le service public rendu et développer de nouveaux services et usages.

Les priorités pour les données

Les priorités de la Politique Publique des Usages Numériques en matière de données

Structurer une gouvernance régionale de la donnée

L’Agence Régionale du Numérique et de l’Intelligence Artificielle coordonne les acteurs et structure la stratégie régionale de la donnée. La connaissance, la fiabilisation et l’ouverture des données sont des conditions nécessaires au développement des initiatives de territoires intelligents. C’est pourquoi la Région souhaite installer une gouvernance régionale des données :

  • En construisant un groupement fermé d’utilisateurs (GFU) afin de maitriser et fournir l’infrastructure de transport des données pour faciliter l’échange et la circulation des données produites ou consommées par les projets de territoires intelligents ;

  • En menant une réflexion sur la mise en place des structures nécessaires à la gestion et l’exploitation des gros volumes de données et sur la place et les opportunités offertes par la création de datacenters régionaux ;

  • En organisant la mise en réseau des producteurs de données afin d’identifier, le cataloguer et mettre à disposition les données disponibles sur le territoire.

Enfin dans le domaine de la souveraineté et de la sécurité des données en conduisant des missions d’expertise juridique pour garantir le déploiement d’initiatives dans des espaces de confiance.

Soutenir la souveraineté régionale de la donnée

Soutien au développement d’initiatives pour localiser, développer des infrastructures de données permettant de garantir un usage éthique, responsable et durable des données collectées dans l’espace public notamment.

Soutenir l’acculturation des acteurs aux enjeux stratégiques de la donnée

L’Agence Régional du Numérique et de l’intelligence artificielle accompagne les acteurs, et les acteurs publics, dans l’appréhension, la gestion et l’exploitation de la donnée.