La transformation numérique de l’économie
L’essor du numérique et les changements qu’il impose aux acteurs économiques modifient profondément la manière dont chacun doit appréhender son activité et structurer son modèle économique.
Les impératifs qui en découlent sont nombreux et toutes les entreprises (grandes entreprises, TPE, PME) y sont confrontées : nécessité d’adapter les cultures d’entreprises, de mettre en œuvre une conduite du changement, de bâtir une véritable stratégie digitale, d’exploiter au mieux les données (matière première de la transition numérique), d’avancer vers une expérience client performante, de former ses salariés au numérique et de développer de nouvelles compétences…
Investie de la compétence du développement économique et sensible à ces enjeux et aux enjeux du développement durable, la Région a fait le constat que la transformation numérique est créatrice de richesses et d’emploi sur le territoire dont la compétitivité et l’attractivité se trouveront améliorées. La Région exprime une volonté politique forte en faveur de la transition digitale des entreprises d’une part et de la structuration de la filière numérique régionale d’autre part.
La digitalisation des TPE/PME est un des leviers de compétitivité identifiés dans le schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDEII).

La Région a lancé un programme de sensibilisation massive à la transformation numérique des entreprises.

Ce programme est co-conduit par les réseaux consulaires industrie et métiers. Il privilégie des solutions opérationnelles et un accompagnement au quotidien de l’entreprise à l’intégration de solutions.
En complément de ces programmes d’accompagnement, un programme annuel de manifestations propose plus de cent évènements territorialisés qui sensibilisent plus de six mille personnes à la thématique. Par ailleurs, un catalogue de plus de quarante offres de services régionales permet la lisibilité des expertises numériques détenues en région et offre des solutions à chaque étape de développement de leur projet de transformation numérique.
Le programme « Accompagner les PME vers l’industrie du futur » accompagne les entreprises sur les axes de la digitalisation, la réorganisation de la production et la gestion des approvisionnements
En outre, la Région a lancé le programme « Accompagner les PME vers l’industrie du futur » sur la période 2020 à 2022.
Ce programme, porté par un consortium de 15 membres, réunit des clusters et pôles représentant des filières régionales (bois, agroalimentaire, nucléaire, plasturgie, micro-techniques, métallurgie) et des structures régionales accompagnant les entreprises sur les thématiques industries du Futur.
Le projet est porté par le CETIM qui assure la coordination et la gestion. Les partenaires sont l’ARACT Bourgogne-Franche-Comté, BPIFrance, CAP’TRONIC, la CCIR BFC, CTI IPC, FIBOIS BFC, NICEPHORE CITE, NUCLEAR VALLEY, NUMERICA, PLASTIPOLIS, le POLE DES MICROTECHNIQUES, ROBOTICS VALLEY, l’UIMM, VITAGORA.
Le programme visait initialement à réaliser 493 accompagnements de PME et ETI industrielles à travers 5 modules d’accompagnement standardisés. Il a été adapté pour tenir compte de la crise afin d’impulser une relance d’activité et de permettre aux entreprises de s’adapter à la situation actuelle. Il accompagnera les entreprises notamment sur les axes de la digitalisation, la réorganisation de la production et la gestion des approvisionnements.
Les secteurs du tourisme et de l’agriculture, importants en Bourgogne-Franche-Comté, se trouvent au premier plan de la transformation numérique.
La filière numérique régionale bénéficierait grandement d’une structuration d’envergure régionale, qui permettrait au territoire de tirer pleinement profit du déploiement des usages numériques.

Les priorités pour la transformation numérique de l’économie

Les priorités de la Politique Publique des Usages Numériques en matière de transformation numérique de l’économie
Structurer la filière numérique
La Région a voté un Contrat d’Appui à la Performance Économique et au Développement des Compétences (CAPECO) qui couvre la période 2018 à 2021. Ce contrat s’appuie sur un état des lieux de la filière, des emplois et des formations. 30 fiches-action sont déclinées selon les quatre priorités : - Structurer l’écosystème ; - Attirer et faire rayonner la filière numérique régionale ; - Accompagner dans la continuité les chefs d’entreprises ; - Anticiper et trouver les compétences. Le suivi de la mise en œuvre du contrat est assuré par un Comité de pilotage constitué des acteurs numériques.
Développer des lieux totems / lieux d’innovation
Une dizaine d’acteurs économiques présentent des spécialités numériques sur le territoire (Numérica, Nicéphore Cité, Inkub…). La Région dans son rôle de coordination de l’action de développement économique a souhaité structurer ce réseau et clarifier le rôle de chacun. Une articulation des expertises numériques sur le territoire s’est dessinée. La mise en réseau régulière des acteurs permet une programmation d’actions communes sur le territoire pour sensibiliser, former et accompagner les entreprises dans leur transformation numérique. Pour aller au-delà, la Région contribuera à développer un maillage de lieux ressources sur le territoire.
Créer un pôle d’innovation digitale (DIH)
Les pôles d’innovation numérique (Digital Innovation Hubs - DIH) ont pour objectif de garantir que chaque entreprise, petite ou grande, de haute technologie ou non, puisse saisir les opportunités numériques. Les DIH s’appuient sur des universités techniques ou des organismes de recherche, des acteurs de développement économique comme les pôles et clusters, les agences d’innovation, les CCI… Ils agissent comme des guichets uniques où les entreprises, notamment les PME et les startups ont accès à différents services. En Bourgogne-Franche-Comté, la mise en place d’un pôle d’innovation numérique aura pour objectif de donner à toute PME du territoire un appui pour aborder les technologies dans trois domaines clés : Intelligence Artificielle, Calcul Haute-performance, Cybersécurité.
Développement de startups avec l’appui de la commande publique
Un programme d’innovation ouverte appuyé par la commande publique doit identifier et expérimenter des projets utiles et répondant aux besoins dans les domaines stratégiques pour le développement du territoire (mobilité, e-santé, modernisation des services publics, transition écologique et énergétique, etc.). Ce dispositif piloté au sein de l’Agence Régional du Numérique et l’Intelligence Artificielle pourra être opéré de manière coopérative avec l’ensemble des lieux d’innovation du territoire et constituera un ambitieux programme d’accélération à l’entrée sur le marché pour des startups se développant ou s’implantant sur le territoire régional.
Aides financières à la digitalisation
La Région finance les entreprises qui investissent dans les usages numériques. En amont du projet l’aide au conseil (sous forme de subvention) permet de financer les études. En aval des aides à l’investissement existent pour accompagner la réalisation des projets, sous forme d’avances remboursables et de subventions, notamment dans le cadre du plan. Pour les entreprises industrielles qui digitalisent leur process industriel, un programme spécifique d’accompagnement est en place : « Industrie du futur ». Il commence par un diagnostic 360 de l’entreprise (gestion des données, des clients, des stocks, des process, automatisation, …) réalisé par des consultants agréés. Vient la phase d’accompagnement financier déclenchant la mise en œuvre et ainsi aidant ces entreprises à passer un cap de croissance. En complément, si l’entreprise recrute un cadre dédié à la digitalisation de l’entreprise, la Région finance ce poste en avance remboursable.
Accompagnement des TPE, artisans et commerçants à la transformation numérique
La Chambre de Commerce et de l’Industrie de Bourgogne Franche-Comté a conçu et mis en place un programme d’actions pour sensibiliser les TPE/PME aux usages numériques et les accompagner dans l’appropriation de ces technologies innovantes. Le programme KAPNUMERIK 2019 a concerné 4 800 entreprises commerciales, industrielles et de services : 3 500 ont été informées, 850 ont été sensibilisées et 450 ont été accompagnées. De son côté, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de Bourgogne-Franche-Comté a sensibilisé environ 800 entreprises à travers une quinzaine de réunions thématiques et accompagné près de 200 d’entre elles. Elle a également organisé les Trophées du numériques pour inspirer d’autres chefs d’entreprises. L’Agence Régionale du Numérique et de l’Intelligence Artificielle pourra porter, en lien avec la filière et les consulaires, les actions de long terme pour un accompagnement de leurs ressortissants. La Région renforcera la coordination et les actions visant à une appropriation généralisée du numérique par les commerçants, artisans et TPE de BFC.

Le numérique dans le secteur agricole

Parmi les fiertés de l’économie de Bourgogne-Franche-Comté, l’agriculture a recours aux outils numériques avant et pendant la production. La Politique Publique des Usages Numériques de la Région intègre pleinement les enjeux agricoles.

Les priorités pour le secteur agricole

Les priorités de la Politique Publique des Usages Numériques en matière d'agriculture
Développer l’agriculture de précision
Les outils numériques sont un des éléments qui, par la précision des informations qu’ils produisent peuvent économiser les ressources, faciliter l’adaptation des apports d’intrants et disposer d’informations permettant de mieux s’adapter au changement climatique. La révolution numérique, la dernière génération de capteurs et la puissance des systèmes d’information offre des opportunités pour développer ces pratiques et ouvrir des perspectives à une agriculture qui doit atténuer son empreinte sur l’environnement tout en répondant aux besoins alimentaires croissants.
Plateformes numériques & circuits courts
Le numérique crée de nouveaux modes de relation entre agriculture et société. Les outils existent, encore faut-il les maitriser et les valoriser. Ainsi, le numérique peut être un formidable outil de développement des circuits courts mettant en relation les producteurs avec un nombre important de prospects. Il dénonce, par la quantité de sources disponibles, la question de l’asymétrie d’information sur les marchés. Il présente enfin des atouts forts pour rompre l’isolement de l’agriculture dans un monde de plus en plus connecté.

Le numérique et le tourisme

Le tourisme est l’un des secteurs économiques qui a été le premier impacté par la révolution numérique et qui s’en est emparé avec force. Le travail conduit en interne ou via le Comité Régional du Tourisme intègre pleinement les enjeux numériques. La Politique Publique des Usages Numériques de la Région réaffirme le caractère stratégique du secteur et renforce la prise en compte de la digitalisation au service des prestataires.

Les priorités pour le tourisme

Les priorités de la Politique Publique des Usages Numériques en matière de tourisme
Plateforme régionale de mutualisation de contenus et de services
Exister sur le réseau numérique est un enjeu devenu vital pour les professionnels du tourisme. Cependant, faire vivre sa présence en ligne est une activité chronophage qui nécessite des compétences multiples. L’objectif est de favoriser, pour un panel large d’acteurs et professionnels du tourisme un accès simple à des services et ressources numériques. La Région développe une plateforme régionale de mutualisation de contenus et de services web. Ce système d’information touristique déployé, à l’échelle régionale, collecte et d’enrichir des contenus et savoirs touristiques afin qu’ils profitent à une communauté d’échanges. La base décibel Data sera ouverte à des acteurs non touristiques. Son développement sera poursuivi ainsi que celui de contenus mutualisés comme la fabrique à site, l’entrepôt éditorial auquel sera adjointe une application Web.
Accompagnement marketing digital et e-reputation
La création de la valeur d’une offre touristique repose sur la qualité des prestations proposées mais à l’ère du numérique elle dépend aussi de la perception et des retours sur le web des clients. Gérer l’e-réputation est un sujet fondamental que la Région souhaite accompagner.
L’incubateur régional d’entreprise innovantes dans le domaine du tourisme
Il inclura les quatre échelons de la création d’entreprise (idéation, pré-incubation, incubation, accélération).
Dernière mise à jour 6mo ago